Quel isolant synthétique choisir pour l’isolation du mur ?

Au cas où vous l’oublieriez, les murs peuvent causer de fortes perditions d’énergie dans une maison quand ils ne sont pas isolés correctement. En outre, vous devez aussi savoir que la performance thermique des murs dépend de l’isolant que vous choisirez. Ici, nous allons nous intéresser aux isolants synthétiques qui peuvent être utilisés sur les murs de votre habitation. Vous n’aurez qu’à choisir celui qui vous convient.

L’isolant polystyrène extrudé

Aussi connu sous le diminutif « XPS », le polystyrène extrudé peut se montrer très efficace quand il est utilisé pour isoler les murs depuis l’extérieur. Conçu avec du polystyrène et du dioxyde de carbone (CO2) ou de l’hydrofluorocarbure (HFC), ce produit peut afficher une performance très impressionnante. Effectivement, le polystyrène extrudé propose une bonne conductivité thermique, peu importe le gaz utilisé pour sa fabrication. Plus précisément, cela est de 0.028 w/m.K pour un modèle en HFC contre 0.035 w/m.K pour le CO2. Notons que le produit peut être utilisé pour isoler des dalles en béton, mais aussi pour les murs d’une maison du moment qu’il se pose depuis l’extérieur. À savoir que le polystyrène extrudé peut se montrer imperméable pendant de longues années. Généralement, cet isolant peut se montrer sous la forme de panneaux ou d’éléments découpés. Soulignons que le prix de ce produit peut varier de 15 à 20 euros par m².

L’isolant polystyrène expansé

Sachez avant tout que le polystyrène expansé peut vous être proposé à un prix parfaitement raisonnable. Ajouter à cela, il peut aussi offrir d’autres avantages à ne pas prendre à la légère. Généralement abrégé avec le sigle « PSE », ce polystyrène vous garantira une performance intéressante grâce à sa conductivité thermique. D’ailleurs, sa conductivité thermique peut être plus élevée que celui du XPS. En plus de son faible poids et de sa facilité de pose, le polystyrène expansé peut être utilisé pour l’isolation intérieure de la maison, mais aussi au niveau de la toiture. À souligner que ce produit est généralement proposé en plusieurs plaques qui seront appliquées en fonction de vos besoins. Toutefois, il faut faire attention à ne pas exposer ce polystyrène au feu. En plus de cela, pensez à le couvrir d’une couche ignifuge afin de mieux le protéger. Cela augmentera aussi sa durée de vie après les travaux.

L’isolant polyuréthane

Déjà, vous devez savoir que le polyuréthane ou « PUR » peut se présenter sous la forme de panneaux ou de mousse. Ainsi, vous n’aurez qu’à choisir celui qui vous convient le mieux. Effectivement, les panneaux vous seront recommandés si vous souhaitez isoler les murs ainsi que les plafonds de votre habitation. Quant à la mousse, elle est utilisée pour les toits, mais aussi les combles perdus. Soyez certain que la mousse est capable d’éliminer toutes les traces de ponts thermiques. Ce qui fait que vous aurez un maximum de confort au quotidien. Tout comme la mousse, les panneaux sont aussi faciles à poser tout en garantissant une bonne conductivité thermique (0.025 W/m.K). Concernant le prix, les panneaux peuvent tourner autour de 12 euros par m² contre 16 euros pour la mousse.

les étapes à suivre pour réussir les travaux de rénovation

La rénovation de votre maison est un projet important. Elle demande le respect de certaines étapes. Surtout si vous souhaitez rénover vous-même votre maison, on vous recommande de ne pas négliger ces étapes. Pour vous aider donc, et afin d’éviter les mauvaises surprises, on vous recommande de suivre ces quelques lignes.

Le calcul de votre budget

C’est l’une des étapes les plus importantes de votre projet. Commencez donc par en savoir plus sur le projet donc vous souhaitez réaliser. Pour vous aider, on vous conseille de faire le tour de toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Sachez que des aides aux travaux de rénovation vous sont offertes. Si vous le souhaitez, vous pouvez également trouver d’autres sources de financement. Il serait indispensable de prévoir 10 % de votre budget afin d’éviter les mauvaises surprises.

Si vous avez besoin de réaliser des travaux de rénovation énergétique, cela va vous permettre de faire des économies d’énergie. En ce qui concerne les travaux de rénovation de façade ou encore de toiture, ils pourront vous permettre d’augmenter la valeur de votre habitation. Ces travaux peuvent coûter assez cher, mais leur réalisation vous offre la possibilité de profiter de certaines aides.

Bien choisir votre artisan en rénovation

Une fois que vous avez déterminé votre budget, on vous recommande de trouver votre intervenant. Bien évidemment, si vous souhaitez réaliser vous-même votre projet de rénovation, vous pouvez sauter cette étape. Si vous pensez que vous n’avez pas les compétences nécessaires, on vous conseille de faire appel aux services d’une entreprise professionnelle. Cependant, pour dénicher l’artisan expert, on vous conseille de demander l’avis de vos proches ou de votre voisin. Le bouche-à-oreille peut vous aider dans votre recherche. Si vous avez internet, vous pouvez visiter les sites de mises en relation. On vous recommande de trouver 2 ou trois artisans avant de prendre une décision. N’hésitez surtout pas à réaliser des comparaisons de prix et de prestations.

Réaliser les démarches administratives

Si vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation à l’intérieur de votre maison, vous n’aurez pas besoin d’effectuer une demande. Cependant, une demande est indispensable si vous souhaitez rénover l’aspect extérieur de votre maison (façade, toitures, fenêtres ou porte). On vous recommande également de respecter les plages horaires afin d’éviter de déranger vos voisins. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligé de prévenir vos voisins. Cependant, il serait important de leur parler vos intentions.

La réalisation de vos travaux de rénovation

Après avoir examiné l’isolation, le système d’assainissement, l’état de la plomberie, les revêtements de sol, les revêtements muraux et la décoration intérieure et extérieure de votre maison, on vous recommande de commencer par les travaux les plus importants comme la démolition, la maçonnerie et l’assainissement. Vous pouvez ensuite passer à l’installation électrique et les sanitaires. L’isolation fait partie des travaux les plus importants surtout si vous avez une ancienne maison. Et pour finir, il y a la réalisation des travaux de finition et d’aménagement d’intérieur. Pour la réalisation de chaque étape, on vous propose de faire appel à des spécialistes.

Quel revêtement de sol choisir pour la cuisine ?

Vous hésitez sur le type de revêtement du sol à poser pour votre cuisine. Entre le pvc, le carrelage, le grés cérame… le choix pourrait s’avérer compliqué. Puisque cette pièce est souvent humide et de passage, elle nécessite ainsi un sol à la fois étanche et résistant. Pour mieux vous aider à trouver le meilleur revêtement de sol pour votre cuisine, voici quelques conseils.

1. Le grès cérame pour un sol original

Le grès cérame constitue la meilleure option si vous souhaitez avoir une cuisine tendance. Ce matériau est actuellement dans des formes contemporaines, ce qui lui permettra de vous offrir une cuisine tendance. Le grès cérame a l’avantage d’être graphique et aussi discret.

Puisque la cuisine ne permet pas l’installation d’un revêtement en bois du fait de l’humidité fréquente dans cette pièce, vous pouvez utiliser le grès cérame à sa place. Et pour cause, celui-ci peut imiter le bois, et assurer un design naturel et exotique.

Il existe aussi des carreaux grès cérame à l’effet béton. Ceux-ci ont l’avantage d’offrir un vrai caractère à la cuisine.

2. Tapis imitant le carreau de ciment

Parmi les avantages de ce revêtement figure sa facilité de pose. Une telle opération ne demande que très peu de travaux. Le carreau de ciment permet également de bénéficier d’une cuisine tendance. Nombreux sont aujourd’hui les magasins qui proposent des tapis en vinyle qui donne l’apparence du carreau de ciment.

3. Le revêtement de sol en PVC

Pour bénéficier d’une cuisine stylée, nombreuses sont les personnes qui optent pour le PVC. Ce type de revêtement est simple de pose et aussi il est en mesure de résister à l’humidité. Pour s’assurer de sa solidité et pour faciliter son entretien, il conviendra de miser sur épaisseur d’au moins 2.5 mm. Il doit également disposer d’une couche de protection.

4. Un vrai carreau de ciment

Pour s’offrir une cuisine authentique, vous pouvez miser sur un revêtement du sol en vrai carreau de ciment. En plus de sa couleur tout à fait personnalisable, il est aussi solide et résiste à l’humidité. De ce fait, son entretien est plus facile.

5. Le carrelage pour un meilleur jeu graphique

Tout comme le carreau de ciment, le carrelage est également solide. Il se décline lui aussi dans de nombreuses couleurs et styles. Pour un effet de style graphique, il est possible de l’utiliser pour couvrir les murs.

6. Le parquet pour une ambiance chaleureuse dans la cuisine

Le bois est en principe déconseillé pour le revêtement du sol. Cela vient du fait que ce matériau résiste peu à l’humidité. Qui plus est, il prend facilement des taches. Tout cela rend son entretien beaucoup plus difficile. Si vous souhaitez cependant utiliser le parquet comme le revêtement du sol de votre cuisine, nous vous conseillons de miser sur les essences exotiques, comme le tech, l’ipé, le bambou, etc. Il ne faut pas négliger leur entretien pour assurer leur solidité et leur design.

Enfin, si vous êtes dans le cadre d’une rénovation, découvrez dans cet article comment procéder au changement du revêtement du sol de la cuisine.

Comment effectuer le nettoyage de sa toiture en ardoise ?

Ce n’est pas un hasard si la toiture en ardoise ne cesse de séduire les particuliers. Elle est surtout connue pour son esthétique impressionnante. Même si elle est parfois destinée aux maisons traditionnelles, sachez que la toiture en ardoise séduit également les maisons contemporaines. Ce type de toiture a également besoin d’entretien afin de garder son éclat au fil du temps. On vous propose de trouver ici les astuces à suivre afin de faciliter le nettoyage de votre toiture.

Les avantages d’une toiture en ardoise

Il est important de savoir que l’ardoise est connue non seulement pour son esthétique, mais également pour sa solidité impressionnante. Il est composé de plusieurs couches sédimentaires argileuses. Du fait de ses composants, l’ardoise est souvent utilisée pour les toitures en pentes. Si vous avez besoin de renforcer l’étanchéité de votre toiture, cette solution est faite pour vous.

Comme mentionnée précédemment, la toiture en ardoise promet un design élégant. D’ailleurs, il est indispensable de savoir qu’elle peut se présenter sous deux différents modèles. Il y a les ardoises naturelles et les ardoises artificielles. Vous pouvez également choisir entre deux formes : la forme rectangulaire et la forme en écaille.

C’est aussi un matériau écologique et isolant. Ce qui vous permet de profiter d’une maison confortable et saine. Le prix d’une toiture en ardoise est tout à fait exceptionnel. D’ailleurs, si vous souhaitez réaliser des économies sur votre projet, on vous conseille ce type de toiture.

Le nettoyage de votre toiture en ardoise

C’est un matériau qui promet un entretien facile. Pour le nettoyer, on vous recommande de la pulvériser en utilisant un nettoyeur haute pression. Il est important de bien faire attention à ne pas abîmer toutes les ardoises.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également frotter votre ardoise manuellement. Cela vous permet d’enlever les mousses facilement. Pour cette opération, vous devez vous munir d’une brosse rigide et de l’eau. Profitez de cette occasion pour entretenir votre gouttière.

Si vous avez du mal à enlever les saletés, on vous propose d’utiliser des traitements chimiques. Vous avez le choix entre les fongicides, les bactéricides ou les algicides pour démousser facilement votre ardoise. Pour appliquer le produit, il vous suffit de vous munir de gants et de masque. Pulvériser ensuite votre toiture d’un de ces traitements. Vous pouvez également utiliser un pinceau ou un rouleau pour appliquer le produit.

Il est tout à fait possible de protéger votre toiture des intempéries. On vous propose d’utiliser le traitement hydrofuge. Cette solution vous permet également d’offrir un coup de neuf à votre toiture.

Le nettoyage ou l’entretien de votre toiture en ardoise est tout à fait facile à réaliser. Cependant, pour votre sécurité et afin de profiter d’une réalisation de qualité, on vous propose de faire appel à un professionnel. Il dispose des matériels et des outils nécessaires à la réalisation de ce projet. Il serait également en mesure de vous aider à trouver le traitement qui s’adapte à votre toiture en ardoise.

isolation maison

Pour un confort optimal, isoler une maison est une solution extrêmement efficace. En matière de construction ou de rénovation, recourir à une bonne isolation de la maison est prioritaire. Suite à sa réputation requise, isoler sa maison dégage de nombreux avantages à procurer que ce soit au niveau du confort ou au niveau de dépense d’énergie. Pour en savoir davantage, veuillez suivre scrupuleusement cet article.

L’importance de l’isolation d’une maison

En principe, isoler sa maison est la première étape à exiger après toute construction ou rénovation. En effet, miser sur ce prototype peut améliorer au maximum le confort quotidien des occupants. Dotée d’une multitude d’avantages à procurer, elle sert à réduire la nuisance sonore ainsi que toutes déperditions thermiques. Classé en deux grandes familles : isolation acoustique et thermique, ces deux principes adoptent chacun leur spécificité.

Généralement, toutes les menuiseries dans une maison à savoir toutes les ouvertures, les combles, la toiture, les murs, les sols et les façades peuvent être isolées, mais il faut seulement trouver les matériaux isolants adaptés à chaque type. Pour une vie sereine, calme, confortable et paisible, projeter sur l’isolation d’un habitat est une meilleure solution à prendre en considération.

Isolation thermique

Le plus souvent adopté durant les variations saisonnières, l’isolation thermique, quant à sa fonction, sert à réduire toute sorte de déperditions thermiques situées dans une maison. Par définition, c’est un ensemble de techniques visant à empêcher les transferts de chaleur entre deux milieux à température différente. Autrement dit, pendant la saison hivernale, l’isolation thermique permet de garder à l’intérieur de votre résidence, une température ambiante en bloquant les airs froids et durant la saison estivale, ce sera le contraire.

En principe, cette fuite thermique peut être due à cause de nombreuses origines comme une mauvaise installation de matériel ou mauvaise pose, des équipements défectueux, ou un mauvais choix de matériel. Suite à sa fonctionnalité requise, la mise en œuvre de ce système vous permettra de bénéficier une économie d’énergie optimale. Ainsi, afin d’avoir une bonne isolation thermique, veillez à bien limiter la présence des ponts thermiques.

Isolation acoustique

Quant à l’isolation acoustique ou connue également sous le nom d’isolation phonique, ce procédé est utilisé uniquement pour les personnes qui habitent dans un endroit très bruyant. Puisque la nuisance sonore fournit un impact direct sur la santé des gens, les innovateurs ont donc trouvé une solution efficace pour améliorer le confort des occupants. Généralement, cette technique a pour but de bloquer la propagation de bruit venant de l’extérieur.

En ce qui concerne le principe de la mise en place de l’isolation phonique, il est préférable de bien suivre scrupuleusement les consignes exigées. Pour avoir un meilleur résultat sans recourir à aucun bruit, respectez le principe de masse. Plus la masse du matériau isolant est plus grande plus les bruits seront réduits. À part ce système, vous pouvez vous pencher sur la méthode masse-ressort-masse. Le plus souvent utilisée, cette technique se repose sur deux parois qui sont notamment séparées par un matériau isolant.

isolation thermique mur

Au cours de rénovation ou de construction, la mise en œuvre d’une isolation de maison est l’une des étapes primordiales pour l’amélioration du confort des occupants. Après la toiture qui est le premier identifiant qui fournisse jusqu’à 20 % de la déperdition thermique, les murs sont les deuxième à isoler en fonction de sa production de fuite énergétique qui vaut jusqu’à 16 %. Afin de réduire toute consommation d’énergie dans votre maison, isoler ses murs est une option à prendre en compte. Pour ce faire, voici quelques conseils et astuces pour isoler les murs de votre habitat.

Pourquoi procéder à l’isolation thermique des murs ?

Pour un maximum de confort, comme toute isolation de la maison, isoler les murs permet aussi de favoriser le bien-être des occupants durant les variations des températures précoces. Ainsi, afin d’isoler les murs, les ouvertures ainsi que la toiture, vous serez affranchis d’une dépense rationnelle au niveau de la consommation d’énergie pour un confort thermique ultime.

En outre, isoler ses murs permet aussi de limiter toute sorte d’humidité qui peut pénétrer dans votre intérieur. L’isolation thermique des murs sert à empêcher l’entrée des vapeurs d’eau dans la pièce tout en renforçant l’étanchéité des menuiseries. À part cela, qui dit isolation thermique de mur dit aussi à la participation d’isolation phonique de la maison. Ayant un double fonctionnalité, cette optique est une meilleure alliée au bien-être des occupants.

Isolation de mur : extérieur ou intérieur ?

En principe, deux options sont à prendre en considération pour isoler ses murs : isolation à l’extérieur et à l’intérieur de la maison. Concernant l’isolation extérieure du mur, cela doit être installé juste au cours de la construction ou de rénovation d’un habitat. En effet, pour pouvoir isoler vos murs extérieurs, il faut envelopper toute la façade avec un manteau isolant. Pourtant, avant de vous pencher sur ce travail, il est nécessaire de consulter préalablement toutes les règles d’urbanisme auprès de votre mairie. Par rapport à sa pose, cette optique exige une intervention des professionnels et coûte plus chère que celle de l’isolation intérieure.

Quant à l’isolation intérieure de mur, ceci ne nécessite pas forcément un travail de professionnel grâce à sa facilité d’installation, il vous suffit de suivre justement les consignes préétablies. Ainsi, cette optique offre deux modalités à a fois, d’une part l’isolation thermique et d’autre part l’isolation phonique. De plus, isoler son mur intérieur peut lutter contre les condensations sur toutes les parois présentes dans la pièce pour une parfaite étanchéité des équipements. Par contre, la mise en œuvre de cette optique peut réduire la surface de votre maison intérieure contrairement à l’isolation extérieure.

combien coûte un ravalement de façade pour une maison

Rendue obligatoire par la loi, une façade doit être ravalée tous les dix ans. Mais cela ne vous empêche pas de redonner un coup de jeune à votre habitation, quand vous le voulez. En effet, c’est une opération inévitable et coûteuse, mais sachez que tout dépend bien sûr de l’état de la façade et des travaux à réaliser.

Quand et pourquoi réaliser un ravalement de façade d’une maison ?

Le ravalement de façade est le cauchemar de tous les propriétaires d’une maison. Outre la loi imposée concernant ce dernier, il est important de ravaler une façade lorsqu’elle vous montre des signes. Notamment à cause du sol qui génère des mouvements, il se peut que des fissures et des lézardes apparaissent sur les parois. Cependant, ces fissures peuvent causer des infiltrations d’eau et d’une isolation dégradée. Outre cela, les façades figurent parmi les éléments de la maison les plus exposés à des intempéries constantes, ce qui peut hausser dans certains cas la cadence de rénovation. Ainsi, sans tarder, il faut réparer au plus vite.

Sachez qu’un ravalement n’est certainement pas synonyme de grand travail. On peut porter seulement sur un simple nettoyage, un décapage, un embellissement et un traitement. Mais selon l’état de la façade, le coût de ravalement peut varier, voire même augmenter.

Comment établir un devis ?

Établir soi-même un devis de ravalement de façade n’est certainement pas une mince affaire face aux différents paramètres à prendre en compte. Pour bien comparer les devis offerts par les professionnels, mieux vaut demander au moins trois devis. Et comme l’on a évoqué tout à l’heure, le coût d’un ravalement de façade de maison se définit en m² comprenant un nettoyage, une réparation, un ravalement et des traitements annexes. Pour établir un devis de ravalement, il faut vérifier qu’il y a bien la prise en compte des taxes (échafaudage) et que toutes les étapes du chantier sont bien notifiées. Outre cela, vous ne devez pas choisir à la hâte l’artisan ou l’entreprise qui va effectuer cette tâche. Pensez plutôt à sa réputation. Aussi, toutes les assurances et les garanties sont des critères à ne pas négliger.

À titre informatif, la fourchette de prix d’un ravalement d’une façade de maison est entre 30 et 100 euros le m². Mais notez bien que ce prix varie selon les travaux à réaliser, et ce, en fonction de la surface et l’état de la façade. Pour cela, il est bon ton de vérifier la surface incluse dans votre devis de ravalement ainsi que les travaux prévus par l’artisan.

fissure facade que faire

Vous avez constaté que votre façade présentait des fissures ? C’est normal qu’après plusieurs années à supporter le chaud, le froid, le vent, la pluie, les murs montrent des signes de détérioration. Cependant, même pour une maison nouvellement construite, il est possible que des fissures apparaissent. Que faire alors lorsque cela se produit ? Nous allons vous en parler en quelques lignes.

Faire un diagnostic

Tout d’abord, il est conseillé de faire un diagnostic pour connaitre l’ampleur du dégât. En effet, il existe différents types de fissure. Certains sont dangereux et peuvent engendrer des dommages importants à la solidité de toute la construction. D’autres sont seulement superficielles et ne touchent que l’esthétique. Donc, vous devez commencer par une constatation. Si vous n’avez pas beaucoup de connaissance sur la question, nous vous recommandons de faire appel à un expert qui pourra vous donner des conseils sur ce qu’il faut faire.

La fissure et ses diversités

Avant même de penser à trouver des solutions, il faut commencer par connaitre les problèmes. À quel type de fissure vous avez à faire ! Il y a ce qu’on appelle les micros fissures qui sont limités à la surface. Elles font au maximum 0,2 mm et ces types de fissurent ne sont pas à craindre. Il y a aussi les fissures fines qu’il faut surveiller de près. Elles sont de 1 et 2 mm et au fil du temps, elles laissent passer des infiltrations. Il y a les lézardes qui sont supérieures à 2 mm. Ces types de fissure sont très dangereux parce qu’elles ont un lien avec la structure de la construction. Il y a également des fissures actives qui évoluent dans le temps et des fissures inertes qui ne progressent plus.

Les différentes parties du bâtiment où l’on trouve des fissures en général

Généralement, ce sont au niveau des points de jonction dans la construction qui présente des fissures. Ce sont les chainages, les casquettes, les acrotères, les bandeaux, les balcons, les garde-corps, les allèges, les appuis de fenêtre et les jonctions de maçonnerie. Bien entendu, les fissures peuvent également apparaitre à n’importe quelle partie de la façade.

Que faire en cas de fissure de façade ?

Après le diagnostic, si vous constatez qu’il s’agit de micro fissure bénin, vous pouvez les laisser et ne rien faire. Si vous croyez que cela nuit à l’esthétique du bâtiment, vous pouvez élargir les fissures de quelques millimètres et de les traiter avec du mastic ou de l’enduit. Assurez-vous d’utiliser les traitements adaptés à votre matériau de construction et compatible avec l’habillage. En revanche, s’il s’agit de macro fissure qui touche la structure du bâtiment, vous devez impérativement faire appel à un professionnel pour résoudre le problème.

Quelle peinture pour une main courante d’escalier ?

Élément indissociable à la conception d’un escalier, la main courante a toute son importance. De la sécurité des habitants à l’esthétique de l’habitation, elle tient une grande place dans le quotidien de tout un chacun. En effet, en plus de faciliter la prise en main et d’offrir une meilleure accroche à la descente et à la montée de l’escalier. Les mains courantes d’escalier actuel disposent également d’un important potentiel de personnalisation. Elles peuvent se décliner dans plusieurs styles et coloris. Si vous souhaitez booster le cachet de votre main courante d’escalier grâce à la peinture, nous vous dévoilons laquelle choisir !

La peinture adaptée au matériau de conception

Jouant un rôle essentiel dans la tenue et la structure de l’escalier, la main courante contribue également à l’esthétique de celle-ci. Elle peut se décliner sous de formes très variées et permet également tous les styles et les couleurs. En parlant de couleur, si vous projetez de donner un coup de fouet à la main courante de votre escalier, vous disposez justement de plusieurs types de peinture. En revanche, il faut savoir que la peinture pour la main courante de votre escalier ne se choisit pas au hasard. Elle varie en fonction de la nature de l’escalier, plus précisément en fonction du type de matériau dans lequel il a été conçu ainsi que de la finition souhaitée. Acier, inox, bois, aluminium, PVC, métal, à chaque matériau la peinture qu’il lui faut. Notez ainsi qu’il existe plusieurs types de peintures, voilà pourquoi le choix doit se faire avec une grande attention.

Si la main courante de votre escalier a été conçue en métal, sachez avant tout que ce type de matériau est grandement exposé à des risques de corrosion. En plus de le décorer, la peinture protégera votre main courante en métal. Et ce n’est pas tous les types de peinture qui conviendra à ce dernier. Les peintures de type acrylique ne sont par exemple pas adaptées aux métaux. Les peintures à base d’huile, comme la peinture glycéro ou la peinture époxy sont vivement recommander pour une main courante en métal. Pour une main courante en aluminium, la peinture idéale est une peinture visqueuse adhérant facilement et rapidement à une surface lisse. Si les peintures glycéros ont été les seules peintures réputées pour couvrir une surface en aluminium. Désormais, les peintures acryliques constituent également un choix judicieux.

À chaque main courante sa couleur !

Outre le type de peinture, la couleur qui se fondra à la perfection dans votre intérieur et qui s’adaptera à la main courante doit également être prise en compte. Quel que soit le style, la forme et le matériau de conception de votre main courante, sachez qu’il existe une gamme de couleurs exclusive. Une main-courante de couleur contrastante avec les murs, les marches et les paliers est désormais dans l’air du temps. Couleurs vives, métallisés, minérale, neutres, sobres, il suffit de donner vie à vos idées, seulement la couleur choisie doit être en harmonie avec votre escalier et d’intégrer dans votre décor d’intérieur.

quand repeindre une facade

Mis à part le côté design, la façade permet aussi de protéger la maison des attaques extérieures. C’est pour cela que vous devriez l’entretenir régulièrement. Un jour, vous serez amené à la repeindre afin de réussir l’entretien. La question qui se pose est de savoir à quel moment vous devriez faire cela.

Pourquoi faut-il repeindre la façade ?

Le fait de repeindre la façade vous permettra de protéger la maison des infiltrations tout en garantissant le design du bâtiment. Cela donnera certainement plus de valeur à votre habitation surtout si vous décidez de la mettre en vente. Par ailleurs, vous ne risquerez plus d’avoir froid à l’intérieur malgré les saisons qui se succèderont. Ainsi, vous profiterez de tous les avantages liés au confort une fois que vous finirez de repeindre la maison. En outre, n’oubliez pas d’utiliser une peinture adaptée à vos besoins afin de vous éviter des regrets à l’avenir.

Il vous est recommandé de faire les travaux par m² en partant du haut vers le bas. N’oubliez pas les superpositions entre les zones afin d’assurer la couverture de la façade.

Que dire de la municipalité ?

Avant de décider de repeindre la façade, assurez-vous que la commune dans laquelle vous habiterez vous y autorise. Si vous n’êtes pas au courant, sachez dorénavant que de nombreuses municipalités invitent les habitants à se plier aux règles concernant la couleur de la façade. Cela se passe généralement dans un secteur protégé ou classé. Ainsi, la commune décidera de la teinte que vous devriez utiliser pour peindre la façade. Certaines communes vont même jusqu’à imposer un ravalement au cas où cela s’avèrerait nécessaire. En outre, la commune jugera aussi la faisabilité de l’intervention selon les conséquences sur l’environnement. Ce dernier point est inscrit dans le POS ou le PLU et vous pourriez le lire à tout moment afin de ne pas faire n’importe quoi. Dans certaines situations, vous pourriez être appelé à faire une déclaration des travaux au niveau de la commune.

À quel moment repeindre la façade ?

Si vous tenez vraiment à réussir votre intervention, assurez-vous de suivre les instructions correctement. Pour cela, vous devriez programmer les travaux pour durant les périodes sèches. Cela permettra à la peinture de tenir correctement. En outre, vous devriez aussi éviter les périodes d’ensoleillement. Effectivement, vous devez prendre en compte le fait qu’un séchage trop rapide peut nuire à la qualité de la peinture. Celle-ci laissera des traces difficiles à enlever. Ainsi, il vous est recommandé d’intervenir le matin ou en milieu de l’après-midi. Soulignons que vous pourriez profiter de ce moment pour repeindre les boiseries ainsi que les volets.

Dans tous les cas, assurez-vous d’avoir tous les équipements nécessaires avant de commencer l’intervention. Cela vous évitera de mauvaises surprises. À noter que vous pourriez toujours demander un accompagnement au cas où vous ne seriez pas sûr de ne pas réussir les travaux correctement.

Au final, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire avant de repeindre la façade de la maison. Il ne vous reste plus qu’à agir en fonction de la situation tout en prenant en compte votre budget.