comment faire une isolation par l’extérieur

L’isolation est une étape indispensable lors des travaux de rénovation d’une maison pour réaliser des économies sur ses factures de chauffage et de système de climatisation. Elle permet en effet de limiter les pertes de chaleur dans une maison et d’empêcher l’infiltration de l’air frais extérieur. Il existe deux types d’isolation entre autres l’isolation d’une maison par l’intérieur et celle par l’extérieur. Dans cet article, nous allons voir particulièrement comment faire une isolation par l’extérieur.

L’isolation extérieure en un mot

Cette technique est encore moins prisée en France. Cependant, elle est très efficace pour ceux qui souhaitent améliorer les performances thermiques de leurs logements. Une des raisons qui poussent les pays nordiques où l’hiver est généralement rigoureux à opter pour l’isolation d’une maison par l’extérieur. On parle de cette méthode quand on souhaite fixer les matériaux isolants dans la partie extérieure du mur ou du toit. Ces zones sont d’ailleurs responsables de plus 30 % de pertes de chaleur dans une maison. Les couches isolantes ainsi que le revêtement sont fixés à l’extérieur. L‘isolant crée ainsi une enveloppe thermique tout autour de l’habitat. Les couches empêchent les fuites de chaleur ainsi que l’infiltration de l’air froid. Par la suite, elles permettent de protéger les murs ou la toiture d’une habitation des variations climatiques.

Comment réaliser une isolation par l’extérieur ?

Il faut savoir que la réalisation d’une isolation extérieure nécessite une demande d’autorisation préalable puisqu’elle modifie l’allure de l’habitat. Ensuite, cette technique nécessite un savoir-faire particulier. Ainsi, il est judicieux de faire appel à un professionnel de pose, sauf si vous êtes un bricoleur averti. Si l’isolation d’une maison par l’extérieur se fait dans les règles de l’art, vous bénéficierez d’innombrables aides financières : TVA réduite, crédit d’impôt, aide de l’Anah, etc. Si vous envisagez d’isoler vos murs par l’extérieur, voici quelques conseils pour vous permettre de réussir la pose. Privilégiez les isolants rigides, ceux qui se montrent résistant à l’usure du temps. Pensez également à des formes faciles à mettre en place. Dans cette optique, les panneaux isolants s’avèrent être une bonne option comme les panneaux de polystyrène ou de fibres de bois. Vous pouvez aussi opter pour les isolants enduits d’un parement plastique dense. Pour cause, l’isolation par l’extérieur est assujettie aux agressions climatiques. Quant à la pose, nettoyez bien les murs à isoler. Ensuite, isolez les murs par l’extérieur sous bardage. Pour ce faire, tracez d’abord l’emplacement des chevrons. Mettez ensuite des équerres pour soutenir les chevrons. Pour un résultat probant, prévoyez 3 équerres par chevron. Puis, placez la première couche d’isolant sur les équerres et fixez-les à l’aide des chevilles. Après fixation, mettez ensuite la deuxième couche d’isolant entre les chevrons. Clouez ensuite des tasseaux de sur la zone extérieure des chevrons pour vous permettre enfin de placer le bardage. Mais il existe encore d’autres méthodes d’isolation d’une maison que ce soit par l’extérieur que par l’intérieur sans parler que l’isolation par soufflage.

anti mousse pour facade

Avouez, une façade décorée par des mousses et des saletés n’est pas agréable à voir ! Retrouver une façade comme neuve ? C’est tout à fait possible grâce à l’anti-mousse. Mais comment faire un traitement anti mousse de façade ? Les réponses dans cet article.

Avant le traitement anti mousse

Un petit diagnostic de la façade s’impose avant le traitement anti mousse : celle-ci est-elle envahie par des corps gras, de mousses épaisses, de lichens ou d’autres végétaux indésirables ? Après ce diagnostic, vous devez procéder au nettoyage. Selon l’état de votre façade, il y a une solution de nettoyage adaptée. Pour enlever les saletés, un simple jet d’eau pourra suffire. Vous pouvez également utiliser un nettoyeur à haute pression si votre façade est en bon état. Néanmoins, en cas de présence de fissures, de préférence, n’utilisez pas ce type de nettoyeur. Pour les parties les plus encrassées, un grattage fera certainement l’affaire. Et pour enlever les mousses épaisses, pensez à brosser votre façade. Pour cela, utilisez une brosse dure ou un balaye brosse. Une fois votre façade bien sèche, vous pouvez appliquer le produit anti-mousse. Puisque votre façade est débarrassée d’une partie des saletés et des mousses, le produit pourra pénétrer en profondeur, ce qui garantira un résultat efficace.

L’application proprement dite…

Une fois votre façade propre et sèche, vous pouvez appliquer l’anti-mousse. Le traitement anti-mousse est à réaliser en temps sec (donc sans vent). Pour éviter que le produit s’évapore rapidement, vous ne devez pas procéder lors de fortes chaleurs. D’ailleurs, assurez-vous également qu’il n’y a pas de risque de pluies sous 3 jours minimum.

En lisant attentivement la notice d’utilisation, vous verrez comment procéder et quel outil utiliser. Quel que soit l’outil utilisé, l’application doit être régulière pour de meilleurs résultats. L’idéal serait d’appliquer le produit de bas en haut. Laissez agir le produit puis enlevez les résidus à l’aide d’un balai-brosse.

Ne négligez pas le côté sécurité, surtout si vous utilisez un échafaudage ou une échelle. En outre, bien que l’anti-mousse ne soit pas corrosif, sachez qu’il est recommandé d’utiliser un gant et un masque. Sans oublier que vous devez protéger la végétation environnante.

Et que faire après l’application de l’anti-mousse ?

Même si l’hydrofugation de la façade n’est pas obligatoire, il est recommandé de l’effectuer une fois le produit anti-mousse appliqué. Là, le but étant de protéger votre façade des intempéries, des problèmes d’humidité, mais aussi de l’encrassement.

Bonne nouvelle : hydrofuger une façade ne coûte pas une fortune.

comment cacher une pompe a chaleur

Considérée comme un appareil révolutionnaire, une pompe à chaleur vous promet toute une liste d’atouts. Si vous souhaitez réaliser des économies sur votre consommation d’énergie, cette solution est faite pour vous. Si cet appareil a su vous promettre un large éventail d’intérêts, c’est tout simplement grâce à son mode de fonctionnement. Le seul inconvénient d’une pompe à chaleur c’est que c’est un équipement peu esthétique et bruyant.

Pourquoi choisir une pompe à chaleur ?

Pour ceux qui ne le savent pas encore, une pompe à chaleur récupère l’énergie contenue dans l’air, dans l’eau ou dans la terre pour la transférer à l’intérieur de votre habitation. En effet, la facilité d’utilisation fait également partie des avantages de cet appareil. Ce n’est pas un hasard si vous avez décidé d’opter pour cet appareil de chauffage. Pour commencer, sachez que grâce à son fonctionnement, ce dispositif vous permet de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. C’est également un dispositif qui offre un confort d’utilisation impressionnant. De plus, c’est un équipement qui peut se présenter sous différents modèles. Ainsi, vous pouvez choisir entre la pompe à chaleur géothermique, la PAC à eau et la PAC à air.

Pourquoi cacher votre pompe à chaleur ?

Le fait de cacher votre PAC vous permet de profiter de multiples avantages. Outre les intérêts en matière d’esthétique, cette solution vous permet d’éviter la dégradation de votre appareil. En effet, en cachant votre dispositif, vous le protégez des intempéries, du vol et surtout des différents chocs physiques. Si vous tenez à la durée de vie de votre équipement, on vous recommande de trouver un moyen plus efficace afin de cacher le bloc externe de votre appareil.

Utiliser un cache pompe à chaleur

Si vous souhaitez cacher votre pompe à chaleur, le moyen le plus rapide et plus simple est d’utiliser un cache à PAC. Mais, afin de trouver le modèle parfait, il est important de tenir compte de la circulation des flux d’air de votre appareil. En effet, ce flux doit être libre de toute entrave. Opter également pour des modèles faciles à mettre en place.

Opter pour un mur végétalisé

Vous avez déjà pensé à un mur végétalisé afin de cacher votre pompe à chaleur ? C’est un moyen à la fois pratique, efficace et esthétique. L’utilisation de cette solution vous permet de faciliter l’accès à votre bloc externe, si vous avez besoin de réaliser quelques entretiens. Tout comme le modèle de cache PAC, vous devez faire attention à ce que le support de votre mur végétalisé ne bloque pas le flux d’air de votre dispositif.

Choisir un paravent en bois ou métal, une solution moins onéreuse

Mettre en place un paravent en bois ou en métal est également considéré comme une solution économique. Si vous êtes à la recherche d’un moyen facile et pratique, le paravent fabriqué à partir d’un matériau de qualité est fait pour vous. Pour un peu plus de durabilité, on vous conseille d’opter pour un modèle en bois traité ou en métal. Ainsi, vous pouvez profiter d’un équipement qui offre une excellente résistance aux chocs et aux intempéries.

isolation mur exterieur

Vous envisager d’isoler votre mur extérieur pour effacer toute perte de chaleur durant l’hiver et avoir de l’air frais en été ? Nous ne pouvons que vous encourager dans votre quête, car cela est une sage décision. Vous pourriez même vous référer à cet article pour voir la méthode que vous voulez adopter.

L’isolation par crépi isolant

Cette méthode insiste sur le fait que votre mur extérieur sera en même temps recouvert d’isolant et de crépi. Vous pourriez avoir la certitude que cette technique vous garantira d’importants avantages tout en étant facile à réaliser. Vous pourriez par exemple appliquer cette méthode sur une fondation élargie tout en installant les fenêtres en avance. De plus, le crépi isolant est un matériau léger et peu coûteux. Effectivement, un budget aux alentours de 115 euros par m² devrait vous suffire pour obtenir une maison bien isoler avec une parfaite finition.

L’isolation avec des plaquettes de parement

Avant un budget de 150 euros par m², c’est sûr que vous aurez un mur extérieur parfaitement isolé avec des plaquettes de parement. Faciles à installer, cette isolation vous offrira le même rendu que sur les briques sans pour autant réaliser une fondation de support. Avec les plaquettes de parement, vous aurez un mur extérieur parfaitement isolé sans perdre son air traditionnel.

L’isolation par bardages en bois

En plus d’être un isolant performant, le bardage en bois donne aussi une image naturelle au mur extérieur. Pour cela, vous n’aurez qu’à poser des panneaux isolants sur le mur et fixer le bardage au niveau de la façade. C’est de cette manière que vous empêcherez l’humidité d’entrer à l’intérieur de la maison. Sachez que cette procédure est facile à réaliser tout en étant moins chère. Effectivement, la pose de bardages en bois est aux alentours de 100 euros par m².

L’isolation avec une nouvelle façade en briques

Sachez que certains types de briques sont des isolants par excellence. Vous n’aurez même pas à construire une fondation additionnelle si vous optez pour la mise en place d’une nouvelle façade en briques. Vous n’aurez qu’à démolir l’ancienne façade afin que vous puissiez ériger la nouvelle et assurer l’isolation par l’extérieur de votre habitation. Vous pourriez avoir la certitude que vous ne serez pas exposé à l’apparition de ponts thermiques en optant pour cette méthode. De plus, le coût des travaux commencer à partir de 150 euros par m².

L’isolation avec des panneaux de façade en aluminium ou des panneaux de façade synthétiques

Les panneaux de façade en aluminium ainsi que les synthétiques sont performants et faciles à installer. Plus précisément, vous n’aurez qu’à appliquer les mêmes procédures de poses que les panneaux de façade en bois, peu importe leurs dimensions. Cette méthode d’isolation est généralement proposée sur un bâtiment rectangulaire. Pour cela, vous n’aurez qu’à préparer un budget de 110 euros par m².

rénovation maison humidité

L’eau est parfois la cause de bien des dégâts dans une maison, et pas seulement dans le cas d’une inondation. Elle peut affecter l’aspect esthétique de votre demeure, et peut également être la cause d’une fragilisation de sa structure. Cependant, c’est un problème qui se gère facilement, et il est simplement question de prendre les mesures qu’il faut au bon moment.

Les dangers que présente l’humidité

L’humidité ambiante d’une maison indique que l’air à l’intérieur est trop riche en eau. En outre l’un des problèmes directement imputables à cela est l’apparition des moisissures dans les parties de votre maison où les conditions sont entièrement remplies pour permettre leur développement. Parmi ces conditions, on peut mentionner un certain niveau d’humidité de l’air et une température ambiante au-dessus d’un niveau spécifique. En outre, les moisissures peuvent être la cause de maladies graves, dans la mesure où les champignons qu’elles produisent peuvent infester l’air, ainsi que nos poumons.

Le danger est également présent vis-à-vis de l’aspect de votre maison ; par exemple, elle finit par laisser des tâches peu visuellement agréables à des endroits précis, comme certaines parties du plafond, ou à proximité des éléments de la tuyauterie. L’eau est aussi capable de s’infiltrer par les interstices les plus imperceptibles des murs de votre demeure. Dans ce cas, c’est l’intégrité de la structure de votre maison qui est remise en question, car le pire scénario est que votre maison s’effondre.

Comment l’eau s’infiltre-t-elle partout ?

La manière dont vos murs ont été bâtis est d’une grande importance par rapport à son imperméabilité par rapport à l’eau. En outre, il est important d’avoir utilisé un matériau qui permet aux murs de « respirer », c’est-à-dire de permettre une circulation de l’air de l’intérieur vers l’extérieur. Cet air est contenu dans les pores des briques et autres éléments, et en fonction de la température, ces pores deviennent plus ou moins larges.

La pose de film protecteur est généralement la solution qui est utilisée pour protéger les murs contre l’humidité, or cette solution ne permet pas aux murs de respirer convenablement. Quand l’air ne parvient pas à s’échapper de la manière naturelle, soit au travers des pores en surface de votre mur, il finit par créer des fissures de très petite taille, afin de pouvoir circuler convenablement. En faisant cela, il permet à l’eau de s’infiltrer dans les murs, et d’ainsi causer un maximum de dégâts. Si ne pas mettre de protection permettrait à l’air de circuler plus librement, l’eau pourrait utiliser le même « chemin » pour s’introduire dans les murs.

Quelles solutions adopter ?

Pour lutter contre l’humidité qui envahit les murs, il est d’augure de mettre en place des couches de silicones hydrofuges sur ceux-ci. C’est le seul matériau qui répond au mieux face aux problèmes d’infiltration de l’eau, car il permet à l’air de circuler convenablement au travers de l’air, tout en ne permettant pas à l’eau de s’introduire au sein de ceux-ci.

Toutefois, le problème de l’infiltration de l’eau peut provenir d’autres sources, dont le phénomène de condensation de l’eau.Dans les cas où vous ne savez pas quelle est la meilleure option pour laquelle vous décider, ou si vous n’êtes pas sûrs en ce qui concerne l’ampleur des dégâts, il vous est toujours possible d’entrer en contact avec un professionnel pour que celui-ci vous propose ses services.

Des idées pour rénover un mur intérieur

Peignez les murs d’une teinte vibrante et une pièce prend vie instantanément. Recouvrez-les d’un papier peint richement imprimé et le résultat est tout simplement éblouissant. Bien sûr, de tels coups de pinceau ne conviennent pas à tout le monde. Nous avons rassemblé ici une collection d’idées et de conseils sur la façon d’habiller vos murs avec de la peinture, du papier peint et plus encore. Que vous soyez à la recherche d’un rafraîchissement rapide ou d’une rénovation complète, notre guide de décoration murale vous donnera toute l’inspiration dont vous avez besoin pour réaliser vos projets de rénovation en un rien de temps.

Lire la suite

Comment rénover un mur en briques

Les murs de briques posent des défis particuliers en matière de rénovation, mais il peut y avoir plus d’options que vous ne le pensez. Vous pouvez rehausser la brique pour en modifier l’apparence, ou vous pouvez la changer si complètement que vous ne sauriez jamais qu’il s’agit d’un mur de briques une fois que vous avez terminé. Le niveau de changement dépend de votre budget et du temps que vous préférez investir.

Lire la suite