post

comment faire des contre marche d’escalier

L’escalier est une partie importante de notre domicile, et il est important de bien faire la construction de celui-ci. En outre, Il y a différentes parties qu’il faut construire de manière indépendante, pour ensuite les mettre en place là où il faut, dont les contremarches d’escalier.

La création d’un escalier

La première chose à faire quand on veut fabriquer un escalier, c’est se décider pour un modèle en particulier. Pour ce faire, il est nécessaire de connaitre des informations comme la superficie totale des pièces où l’escalier va prendre place, mais aussi la configuration des pièces en question. Le but de l’escalier est d’être fonctionnel, et pour ce faire, il doit répondre convenablement aux besoins qui existent dans la maison. En outre, le but premier d’un escalier est de permettre une circulation entre deux étages d’une maison.

Il faut qu’on puisse faire cela sans qu’il ne soit nécessaire de fournir excessivement d’efforts. Aussi, il se trouve différents types d’escaliers qui pourront répondre efficacement aux différents besoins des configurations en place. On peut par exemple mentionner l’escalier droit, qui est le plus grand de tous, suivi de près par l’escalier tournant, le demi-tournant, etc. Le tout est de bien connaitre quel est l’escalier qui parviendra au mieux à rendre plus confortable la circulation au sein de votre maison.

Les contremarches d’escalier

Les contremarches sont une des parties de l’escalier dont on doit s’inquiéter de l’aspect et des dimensions. C’est généralement une nécessité, mais suivant le type d’escalier que vous décidez de fabriquer, il se peut que ce ne soit pas obligatoire d’en mettre. Il faut quand même s’inquiéter de l’espace qui serait occupé par celles-ci, car il est important de connaitre quelle sera la hauteur des marches. Cette information est essentielle dans la construction de l’escalier.

Dans le cas des escaliers en bois, on décide souvent de ne pas mettre de contremarches, parce que cela permet d’économiser du bois. Cela n’a également pas de grand impact sur la praticabilité de votre escalier, et vous pouvez toujours le monter et le descendre en toute sécurité même sans celles-ci. En revanche, il se peut qu’on décide de les mettre en place à un moment, pour des raisons esthétiques, et heureusement pour vous qu’il est faisable de mettre les contremarches en place à un moment autre que le reste des escaliers.

Concevoir et poser des contremarches

Dans le cas d’un escalier en bois, il s’agit des plaques de bois qui viennent se poser en position verticale sur le devant de vos marches. Leurs dimensions sont à évaluer au moment de la création des plans, et la hauteur de chaque marche est l’information déterminante.

Comme pour le cas des marches, il est nécessaire de faire la pose individuelle de chaque contremarche, ce qui peut nécessiter un certain temps. L’intérêt de celles-ci est qu’on ne pourra voir ce qui se passe en dessous de votre escalier, et on décide souvent d’en faire la pose dans le cas où on souhaite aménager le dessous d’escalier.